Recherche d'Emploi,  Reconversion Professionnelle

Recherche d’emploi : L’optimiser en reconversion professionnelle

Une étape cruciale dans sa reconversion professionnelle : La recherche d’emploi. Elle peut être une période plaisante pour certains : On s’ouvre à de nouvelles perspectives, on laisse place à de nouveaux projets et on s’offre le luxe de faire un choix. Pour d’autres, elle est synonyme de stress et d’angoisses, surtout en cette période particulière. Si être en recherche d’emploi n’est pas une situation confortable pour toi, saches que je te comprends. Je vais te donner différentes méthodes pour renouveler ta façon de faire et t’aider à maintenir ta détermination à trouver l’emploi que tu veux.

Subir sa recherche d’emploi

Subir…C’est-à-dire ? On va éviter les définitions compliquées du petit Larousse. On peut tout simplement dire que c’est une situation difficile dans laquelle tu ne prends aucun plaisir et que pourtant tu es obligé de vivre. Une phrase longue mais réaliste. Parce que oui, il faut bien passer par cette étape là pour trouver le job que tu souhaites. Mais comment elle se transforme en véritable parcours du combattant ? Dans ces moments-là on attribue la faute à tout et tout le monde : L’annonce qui n’était pas suffisamment claire ; le recruteur qui ne comprend rien à ton projet ; le monde du travail qui valorise et dévalorise les personnes en reconversion professionnelle et toi qui a raté ta présentation.

Comment prendre du recul sur sa recherche d’emploi

Contextualiser ta situation va te permettre de prendre du recul sur ce que tu vis. Ainsi tu prends conscience de l’impact qu’elle a sur toi. Ainsi tu es en mesure d’ y répondre de façon appropriée. On va s’attarder sur trois situations qui peuvent te faire subir ta recherche d’emploi.

Recherche d’emploi + Reconversion Professionnelle « en cours »

Tu es toujours en poste ou tu viens tout juste de quitter ton entreprise. Ton projet est plus ou moins clair. Tu as besoin de le valider et d’être sûr de toi. Donc tu cherches un stage découverte ou une alternance. Tu te présentes au téléphone, en entretien etc. Forcément les personnes que tu rencontres se questionnent sur ton parcours et tes motivations ; sur ce qui te poussent à changer de vie professionnelle. Mais tu fais l’erreur que beaucoup font : mettre en avant son manque d’expérience. De ce fait, ton doute se fait ressentir par tes interlocuteurs. Tu multiplies les rencontres mais atteindre ton objectif deviens difficile parce que tu finis par « t’excuser » de manquer d’expériences, de diplômes, de compétences…Tes interlocuteurs ne se privent pas de te le faire remarquer aussi. Résultat ? Ils hésitent à te donner ta chance.

Recherche d’emploi + Reconversion professionnelle « validée »

Tu es prêt ! Ton projet est clair et tu sais où tu vas ! Il ne te manque que ton DREAMJOB. Tu y crois sincèrement et tu as toutes les cartes en mains : diplômes, compétences et confiance. Pendant tes entretiens, tu es naturel et spontané. Tellement spontané que tu n’as pas réalisé qu’il y a une faille dans ta communication. C’est souvent les mêmes pour beaucoup : Tu dévalorises ton parcours initial. Qu’il s’agisse de ton poste, ton entreprise ou ton manager, une analyse négative et des critiques non constructives te seront préjudiciable, même si tu dit la vérité. Idem si ça concerne tes études ou ta recherche d’emploi. Si le recruteur te fais la remarque en entretien, ça signifie que tu n’as pas réussi à le convaincre que tu es prêt à entreprendre ta reconversion professionnelle. Résultat ? Ils hésitent à te donner ta chance.

Recherche d’emploi + Reconversion professionnelle « again »

Tu ne baisses pas les bras. Ton projet semblait clair mais il a fallu le réajuster voir le changer complètement. Et alors ? Tu estimes avoir le droit de te tromper ou au contraire de tester tous les domaines qui t’intéressent avant de faire un choix arrêté. Bien sûr, ça n’exclut pas les périodes de doutes, de perte de confiance en toi. Cependant tu décides d’y faire face. Simplement ça n’a pas facilité ta recherche d’emploi : les questions sur ton parcours te mettent mal à l’aise.  Tu as du mal à présenter ta démarche de façon positive et tu ne veux pas passer pour une personne indécise. De plus, tu es conscient qu’il te faut un travail maintenant. Mais tu ne souhaites pas accepter n’importe quel poste pour autant. Cette incertitude est visible en entretien. Résultat ? Ils hésitent à te donner ta chance.

Si tu t’es reconnu sur certains aspect ne serait-ce qu’un tout petit peu, alors les 6 points qui vont suivre vont surement t’aider à inverser ta situation.

N°1 Ne t’excuses pas d’être en reconversion professionnelle

Tu as le droit d’entamer une reconversion professionnelle. Cela te donne également le droit de manquer d’expérience et de compétences pour ton nouveau métier. Et c’est ok ! Effectivement ça indique qu’il y aura du travail à faire pour les acquérir. Mais tu as l’humilité suffisante d’être prêt à reprendre tout depuis le début et le courage nécessaire de prendre cette décision. Tu penses sincèrement que tu dois t’excuser pour ça ? De plus le recruteur ou le chef d’entreprise sait exactement ce qu’implique une reconversion professionnelle : de la formation et de l’accompagnement. S’ils ne sont pas en mesure de te le fournir, c’est que ce n’est pas le bon endroit pour toi.

N°2 Travaille ta communication

En entretien, le recruteur accorde une grande importance au regard que tu portes sur tes expériences passées (j’ai été recruteuse 😊). Cela permet d’analyser ta capacité à prendre du recul sur toi et sur tes décisions. Cela ne signifie pas pour autant que tu dois en dépeindre un tableau parfait ; ça rendrait incohérent ton projet de reconversion. Mais il ne faut pas que ta façon de présenter les choses te dévalorise. Si tu estimes qu’on t’a imposé tes études, ton métier ou encore que tu aies passés 15ans à un poste ennuyant dans une entreprise sans intérêt (j’exagère un peu pour l’exemple 😊) ne le dit pas ! Il faut te préparer à présenter ton parcours en mettant en avant tes compétences transverses (mobilisable sur ton futur poste). Et expliquer ce qui te pousse à te renouveler aujourd’hui.

N°3 Explique-toi, ne te justifie pas

Ce point-là est lié directement au premier : ne t’excuse pas d’être en reconversion professionnelle. Mais je souhaite en parler pour les personnes comme toi qui sont multipotentiels ou qui en sont à leur deuxième, troisième voir quinzième reconversion. Mon message : ce n’est pas grave. Tu as testé tout ce qui t’intéresse pour être sûr de ton choix : c’est très bien ! Tes premiers projets n’ont pas abouti mais tu restes déterminé à réussir ? C’est très bien. C’est d’ailleurs sur le même ton que tu devras l’expliquer en entretien : positif et ambitieux. Si tu te justifies tu auras tendances à mettre en avant tes erreurs de façon péjorative et à t’excuser. Alors qu’en expliquant tes choix tu vas démontrer ta capacité à prendre du recul sur toi et ta situation et ça valorisera ta présentation.

N°4 Reste motivé

Peut-être que tu ne te retrouves dans aucune de mes descriptions et tant mieux ! Dans ce cas, ça indique que le problème est ailleurs, à savoir : les reconversions professionnelles ne sont pas toujours facilitées dans le monde du travail. Et j’aurais du mal à te dire le contraire. Cependant, on ne peut pas en faire une généralité encore moins une fatalité. Tu ne peux pas changer l’état d’esprit des gens. Il y a ceux qui sont ouvert d’esprit qui auront envie de te former et qui seront aussi sûr que toi de la réussite de ton projet. Mais il y aura également ceux qui seront complètement hermétique ! A ce moment-là il n’y a qu’une chose à faire : ne pas se laisser décourager ! Entoure-toi des bonnes personnes qui te soutiennent dans ta démarche et détaches-toi des ondes négatives des autres.

N°5 Aie confiance en toi et en ton projet

Cela te semble évident n’est-ce pas ? Pourtant ce n’est pas inné pour tout le monde. La confiance en soi s’acquiert avec le temps et les bons outils. Certains optent également pour du coaching individuel pour booster leur confiance. Croire en toi et en ton projet est indispensable en entretien. Grâce à ton enthousiasme tu vas réussir à convaincre tes interlocuteurs de la cohérence de ton projet, de ton investissement et surtout de ta capacité à le réaliser.  En effet, comment demander à tes interlocuteurs de croire en ton projet si ce n’est pas ton cas ? Ils ne pourront pas le faire à ta place. Tu es le seul à pouvoir les convaincre. Soit ton énergie va les embarquer, soit tes doutes vont les paralyser.

Si tu manques de confiance en toi, cet article va surement t’intéresser : https://www.reyalize.com/blog-reconversion-professionnelle-article/

N°6 Savoir rebondir

C’est LE point qui nous concerne tous jusqu’à présent. Pas uniquement par anticipation d’un éventuel échec, car il n’y a aucun intérêt à être pessimiste. Mais il faut tout de même être réaliste. La reconversion professionnelle c’est ton aventure. Et comme toute aventure tu ne pourras pas tout prévoir. Tu prendras certaines décisions que tu devras assumer ou ajuster. Face à ce que tu vas identifier comme un obstacle il faudra apprendre à rebondir. Si on devait représenter l’obstacle comme un mur sur ton passage, il y 3 façons de réagir : Ceux qui vont s’accroupir devant, paralyser par la peur ou la déception. Ceux qui font demi-tour donc abandonne leur projet. Et ceux qui vont l’escalader, donc prendre tout leur courage pour le surmonter. Choisis ton camp ! Mais je sais que ce sera la bonne décision.

Si tu appliques ces points, cela va t’aider à rester motivé dans ta recherche d’emploi. Ce ne sera pas simple mais tu as fait le plus dur en t’engageant ta reconversion professionnelle. Le reste n’est qu’une étape dans cette aventure vers ton épanouissement.

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *